The world of NK

(Lu en 4 minutes)
Fd81f433 78dc 4616 9810 3cdfc40e6faa
Par laure-malecot Catégories: Les Blogueurs
Le 15 juillet 2016 Rubrique: Blog

Partager cet article par email





The world of NK

« Ce que vous pensez fort, je l’écris en gras ! » proclame en ouverture de son blog NK, l’auteur des fameuses Sénégalités qui en font sourire beaucoup. The world of NK, qui n’existe que depuis 2015, très lu, est devenu incontournable dans notre blogosphère. Rencontre avec une passionnée d’écriture, qui sait croquer avec humour, et beaucoupde bienveillance, lestravers de la société.

Comment as-tu commencé à blogger, et pourquoi ?

J’ai crée mon premier blog DKfresh il ya sept ans. J’avais 22 ans. J’ai toujours aimé écrire. Je suis passée de longs statuts facebook au blog, sur l’incitation d’un lecteur. jesuivais une bloggeuse sénégalo-américaine qui s’appelle Issa RaeRae. J’adorais ce qu’elle écrivait, son sens de l’humour. Je me retrouvais souvent dans ce qu’elle disait, dans sa manière de voir les choses. J’ai vu qu’elle était sur wordpress, donc c’est ce que j’ai fait aussi. Au début je n’écrivais pas d’une manière assidue. A cette période il n’y avait pasbeaucoup de bloggeurs au Sénégal, je n’étais pas très familière avec cette notion. J’avais juste envie d’écrire et de partager, de m’exprimer. A la basej’écrivais pour mes amis, je leur envoyait de petits textespar mail.Ensuite je me suis aperçu que j’aimais ca dont j’ai commencé par acheter le nom de domaine, pour professionnaliser un peu. Le nom que je voulais au départ « NK world »coûtait 3000 dollars par an  ! Mais World of NK, c’est beaucoup moins cher !

Qu’est ce qui a changé avec le deuxième blog, World of NK ?

Je publie de plus en plus régulièrement, je relis, je fais plus attention auxfautes. Maintenant je m’intéresse autant à la forme qu’au fond. Avant je voulais juste faire passer le message.

Et c’est quoi, ce message ?

Le but de ce blog est de pousser lesgens à réfléchir autrement que ce qu’on leur impose. On est quelque part entre religion, culture etsociété, avec les rites, les coutumes, les comportements pour être un bon sénégalais. Il faut être considéré surtout par les autres ! Il ya aussi ta personnalité, ce que tu veux faire, et ça peut être compliqué.  C’est stressant d’êtresénégalais en fait ! Parfois tu veux faire des choses mais tu ne le fais pas car c’est mal vu. Mais ce n’est pas non  plus une pression abominable ! J’adore vivre au Sénégal ! J’ai vécu aux USA pendant quatre ans, et j’ai décidé de rentrer. C’est la meilleure décision que j’ai prise ! Je suis super contente d’être là. Mais quand je vois certains comportements, j’ai juste envie dedire qu’on a plus de marge que ce qu’oncroit, sans vexer personne. Tu peux décider ce que tu fais, mais il ya prix à payer.  Mais ce n’est pas super cher !Ici on n’est pas dans un pays violent !

Ce message, tu as choisis de le faire avec humour…

Oui, j’ai adopté ce ton parce que je voulais que ce ne soit pas lourd à lire. C’est comme si je me moquais gentiment d’un ami !

L’aspect interactif aussi est intéressant…

Oui, j’aime bien qu’il y aie débat. J’accepte tous les commentaires. Beaucoup me « clashent », mais je les laisse.

As-tu le projet de publier ?

Au départ non, maintenant, oui, j’aimerais bien. Au début j’avais plus dans la tête une carrière dans les projets de développement. Je travaille et en même temps dans ce domaine. Je me suis trouvé une passion dans l’écriture. Je me sens super bien quand j’écris et je voudrais bien que ce soit permanant ! Par contre je suis réaliste, je ne peux pas arrêter de travailler d’un coup. Je vais essayer de faire une transition… J’aimerais bien écrire des romans, des analyses de la société. Je ne veux pas faire qu’écrire, j’ai d’autres projets artistiques…

Tu fais aussi des vidéos…

Je fais effectivement des vlog (blog video). J’aimerais en faire plus mais je n’ai pas le  temps. Je me mets devant la caméra et racontes ce que j’écris. Au début je lisais, maintenant je raconte, sans le texte. C’est fun. Les lecteurs aiment les vidéos, ils m’en demandent. Au début devant la caméra, c’était difficile ! C’est pour ça aussi que je n’en fais pas beaucoup.C’est plus facile si je parle avec une personne, plutôt que seule devant la caméra … Après je dois monter la vidéo, ca prend beaucoupplus de temps ! Animer un blog prend beaucoup plus de temps que ce que les gens croient.J’essaie d’écrire mes posts à l’avance et je dors très tard !

Quels conseils donnerais-tu aux nouveaux bloggeurs ?

Avoir la passion, être patient, et accepter l’aide. Je suis passée au blogging sans connaître la technique de ce domaine, et j’ai galéré au début (merci Google au passage !).  Un jour un lecteur m’a envoyé une liste de conseils techniques pour améliorer l’aspect visuel, mais je  n’avais pas le temps de le faire et de chercher comment le faire ! Il m’a proposé de le faire lui- même. Il fallait que je lui donne les codes d’accès du blog. Au début je me méfiais, et finalement, après l’avoir bien « googelisé », vu quels amis on avait en commun, je lui ai fait confiance, et il a fait tout le travail. Ensuite il m’a appris à le faire, donc je suis autonome de ce point de-vue là maintenant. Mais à chacun sa spécialité, dès fois il faut confier des tâches à ceux qui connaissent leur domaine.

Prochain bloggeur, sur les conseil de NK :

 El Hadj Abdoulaye Seck, http://www.wambedmi.com/

Voir tous les articles de laure-malecot

Un peu plus de lecture...