Interview | Mme Diallo Amina Fayez

(Lu en 2 minutes)
Cover aminafayez
Par Dashu Catégories: Littérature
Le 05 juillet 2019 Rubrique: Littérature

Partager cet article par email





Sur la pointe des pieds, traverse des rivages englués, ma vie en pointillé

Sur la pointe de mes plaies, obligée d'avancer, j'ai dit un oui, à peine murmuré

Toutes les fois qu'il le fallait, pour dénouer les tortuosités d'une vie empalée

J'ai dit non à chaque fois que je le pouvais, je devais m'en aller. 

 

C'est ma destinée

 

Plus de moi, plus de lui, plus personne aux aguets je suis seule je le sais

Je suis seule à hurler, à perdre le fil de mes idées. Je l'avoue, des anges ont veillé

Des prières prononcées. Je ne suis pas folle je le sais.

J'ai juste traversé l'obscurité

Tu étais là à mes côtés, à ta rude façon, mais là, sans flancher. Nos rôles inversés

 

Il y avait aussi l'Ange, le rêve incarné, dont les étoiles et l'infinie patience m'ont orientée

Mais c'est juste une providence, une trêve, une illusion comme pour me soulager

Et avant de s'envoler tant de fois, l'Ange m'a dit que je devais, à tout prix, seule m'aimer

Car si ma mère aussi a essayé, d'autres ont préféré à l'appel de l'honneur me sacrifier

 

Je ne suis pas seule, ce n'est pas vrai. Des amies m'ont maintes fois empêchée de tomber

Elles ont tendu leurs bras en une inattendue procession, et recueilli mes débris dans un filet

Improbables relations, des rencontres, des entrelacements furtifs d'âmes en soif de liberté 

Je reviens de loin je le sais. Je reviens de loin, de si loin que je ne sais plus qui j'étais

 

Car jusque-là, ma vie s'est résumée en ces pensées 

 

 

Se baisser pour se ramasser

 

Les morceaux de moi éparpillés

Une cacophonie de mes sens altérés 

Se baisser pour ne pas tomber.

Des cubes, des ronds et des carrés 

Qui jacassent des souvenirs ressassés

Des phrases dans leur sens premier

Se baisser sans se briser, doucement

Pour déchiffrer ce qui à mon âme a échappé 

Se baisser, se concentrer sur la vie déchiquetée 

Se baisser s'abaisser s'affaisser 

Se baisser, se relever pas encore c'est pas assez

Les pièces de moi sont éparpillées

 

Ça va aller je ne sais dire que ça

Et à l'Eternel m'adosser 

S'adosser pour ne pas sombrer

Au mur de la seule vérité 

Se baisser se prosterner

Se baisser se redessiner des rêves 

Des réalités des amours une destinée 

Se baisser se recroqueviller et s'aimer

Soi. Se parler, s'écouter. Soliloquer encore des années 

Se baisser pour chuchoter aux blessures

Emmagasinées. Se baisser et vomir 

Les mots de trop, les maux tout court

Se baisser, se blesser pour effacer

Ces travers en moi désordonnés

Se baisser et s'entasser en tas de chair

Disparaître. Réapparaître. Être.

 

 

Voir tous les articles de Dashu

Un peu plus de lecture...